Quand NATURE rencontre CULTURE - La Vague Blanche
15823
single,single-portfolio_page,postid-15823,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
Category
Jean-Francois

Quand NATURE rencontre CULTURE

 

Céramique et lumière

Décembre 2016

4 X 4 pieds

 

INTERPRÉTATION :

J’ai suivi le mouvement initial de la matière qui voulait de briser. La matière qui résistait à ma main. Je l’ai aidé à se briser. Lui redonnant sa liberté. Par respect.

L’artiste Homo Sapiens a la prétention de s’approprier la matière et de la faire passer du monde de la nature à celui de la culture.

Exercice futile, parce que la matière reste attaché avec entêtement à son essence naturel. Quant à l’humain, lui, il ne peut s’envisager à l’extérieur de sa culture, fruit de son imaginaire.

Le tas est l’image qui exprime le mieux la solidarité des éléments qui la compose. Par son obstination archétypale de forme, il gardera toujours la mémoire de la matrice d’où il est issu.

Le cercle de lumière est la représentation du monde virtuel et imaginaire de la culture duquel la matière peut entrer et sortir à son gré.